1 Avenue Général Dodds 75012 Paris
00 (33) 0615620426
Danseunpas@live.fr

Un espace de danses pour tou(te)s, voyants, non et malvoyants

L'accessibilté et le partage sont au coeur de notre approche 

Conte moi la danse ou Danse qui es-tu ?

Il ya 3 ans je me suis glissée enfin dans la ronde, mue par une passion couvant depuis mon enfance. Je voulais faire des pointes comme beaucoup de petites filles, mais tu m’as dédaignée par méconnaissance et indifférence face à ma déficience visuelle et auditive. Tu ne m’as pas mise à l’épreuve un seul instant. Tu m’as fermé ta porte, rendant ton univers longtemps inaccessible pour moi, univers seul apanage du clair voyant.

A la faveur de rencontres marquantes, je t’ai trouvée sur mon chemin, distante et sceptique. Mais poussée par la curiosité, j’étais déterminée à tenter l’expérience malgré mes nombreuses difficultés qui m’obligeaient à anticiper souvent. J’ai parfois failli lâcher prise ne pouvant saisir toutes les fines subtilités. Mais j’ai résisté, et ton regard a changé : Il s’est posé sur moi pour me voir autrement.

Devant toi, je me suis élancée, marchant, courant, sautant, tournant, fendant l’air avec ma main ou ma jambe en tous sens. Mon corps et mes mouvements encore rigides et tâtonnants, se sont liés et déliés à force de répétitions, enrichis de jeux de la belle, de barres parallèles, de mêlées.

Tu m’as appris la souplesse et la grâce qui fluidifient les mouvements de mon corps. De ma tête, rayonnent comme des constellations étoilées, des images, des sensations qui se métamorphosent parfois inexplicablement en gestes harmonieux sous forme de volutes et d’arabesques ou autres.

Ô Danse qui es-tu ? L’inaccessible,  monde imaginaire où l’œil braqué sur le miroir pour saisir la moindre faille, pèse lourd sur mes yeux qui ne peuvent croiser ton regard lequel règne en maitre dans la matière comme par magie.

A petits pas, j’ai évolué et réussi à capter autrement ton regard dubitatif. En quête d’idéal, de perfection et de partage de la communication, j’ai aspiré à conquérir ton monde bien gardé, le monde de l’ART.
J’apprivoise ton univers en venant dans tes lieux habillés de miroirs cachés parfois par des rideaux. Je me projette certes dans un espace limité mais libérateur laissant la place à la création et à l’appréhension maitrisée des lieux. Ainsi se sont envolés les embûches quotidiennes, les parcours du combattant, comme quand je projette mes bras en l’air.

Ô Danse enfin accessible, tu es devenue pour moi, avec la lecture et l’écriture, un mode essentiel d’expression. J’apprends à croiser les regards et à me battre autrement pour toujours aller vers la main de l’autre.

J’adresse un grand merci à toutes celles et tous ceux qui m’ont beaucoup appris et apporté avec écoute et patience sans quoi je n’aurais pu être ici.

Merci à Delphine, à José Luis, à Yasmine et au groupe de danseurs et merci aussi à Tune et à Leila.

Madame Nadine Glorioz- Le Roux